Pascal a testé le ZLIN 526, et il le recommande

Le ZLIN 526 AKROBAT de Pascal Bieniak (membre du MACM)

Pascal décide de réaliser ce modèle tout en dépron  paru dans MRA 857 afin de remplacer son TROLL, fatigué par de très nombreux vols. De fait, la globalité du matériel de commande du TROLL a été réutilisé pour le ZLIN.

L’article de MRA, met en avant la facilité de construction et les qualités de vol du Zlin.

Ses dimensions : l’envergure est de 84 cm, longueur 70 cm une masse de 210 gr.

 

La construction (très simple) ne pose pas de problème de compréhension du plan, même pour un novice. Pour sa part, Pascal a apporté quelques modifications à la structure :

  • L’aile n’est pas une simple planche de dépron mais a un profil d’aile.
  • Le fuselage est en dépron de 9 mm d’épais au lieu des 2 x 6 mm, et Pascal a ajouté sur un flanc une épaisseur de balsa de 1,5 mm débordant de 1 cm en avant  du B.A. et du B.F. Ce renfort a été décidé suite à un retour assez fort sur la planète et la zone de rupture a ainsi pu être repérée.
  • – Le stabilisateur a reçu après entaille un renfort en plat de carbone de 1 mm d’épaisseur pour le rigidifier.

La décoration se fera dès la fin de la découpe du modèle, et avant le montage pour plus de facilité.

Les 3 servos sont des 9 gr. Le récepteur n’est pas collé contre le flanc mais passe à travers l’épaisseur du fuselage, découpé à la taille de ce dernier. Le C.G. à 88 mm du B.A. et les débattements des gouvernes du ZLIN sont

  • ail : +10/-15 mm
  • prof : +/- 8 mm
  • dir : +/-15 mm

Le moteur utilisé est un PROTRONIK 2205 de 1800 KV ou similaire, hélice 6×4,3, l’accus 3S de 500 mAh fixé par velcro sous l’aile au niveau du CG.

Fin de la partie construction . Celle-ci pourrait faire l’objet d’un bon projet club.

L’article de MRA consacré au domaine de vol du modèle est bien décrit et c’est en toute décontraction que le ZLIN 526 a pris son envol au Modeldrome.

Le vol est réaliste et aisé, le lancé-main peut se faire seul. Le vol à basse vitesse n’est absolument pas dangereux. Une voltige réaliste est à la portée de tout pilote dégrossi. L’atterrissage se fait comme pour toutes les « dépronnades » avec un peu de gaz que l’on stoppe juste avant le posé.

Après validation du premier vol,  Pascal approuve l’article de Pascal Delannoy sans retenue.

La belle vidéo ci dessous, tournée au Modeldrome, montre les qualités de vol de cet avion en Dépron (piloté et filmé par Pascal Bieniak).

 

Publicités