Le Barj’eau : comment ramener son Hydravion en panne sans se mouiller

La V1 du Barj’eau est enfin sortie… et elle a pu être essayée à Anse le 3 juin dernier (voir l’article précédent). Le pilote d’essai (Pierre Calvet) a essayé le précieux prototype devant un public en liesse, mais il est finalement rentré précipitamment au stand en se plaignant d’un problème d’enfournement…

Les ingénieurs du bureau d’étude se sont donc remis sur leurs planches à dessin et leur règles à calculer, et un éclair de génie les a amené à faire fabriquer en urgence par les ateliers un bout de mousse supplémentaire : le problème est résolu.

IMG_1176

Le morceau de mousse salvateur

La vidéo suivante montre comment ce « Tupperware » flottant (attention, cette marque est déposée) pousse une balle pleine de 12 litres d’eau à contre courant dans une piscine.

Barj'eau au boulot

Cliquez sur la photo pour voir la vidéo

Le pare-buffle qui permet de pousser le modèle en détresse (avion ou bateau) est interchangeable et « bricolable » au bord de l’eau en quelques secondes avec de l’IRO de 16mm, pour s’adapter au modèle qui appelle au secours.

Une V2 et une V3 pleines de surprises seront mises sur l’eau en 2018, si le Barj’eau ne coule pas d’ici là.

A suivre…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s