Projet Super Petrel VRC

Pour l’inter saison 2016-2017 et dans l’optique de présenter une escadrille de modèles identiques lors des 2èmes Rencontres inter clubs d’hydravions des 8 et 9 juillet prochains à Mâcon-Fleurville, un groupe du MACM, animé par José Cotterel, a choisi de décliner le Super Petrel, Ultra Léger Motorisé biplan amphibie moderne à motorisation propulsive Rotax 115 Ch.

Super Petrel au sortir du hangar
Super Petrel au sortir du hangar
Super Petrel original en vol
Super Petrel original en vol

tritypque-super-petrelLa semi-maquette sera réalisée à l’échelle 1/6 soit une envergure approximative de 1.30 mètre. La propulsion sera électrique.

C’est selon les modalités d’un projet « club », démarche collective déjà usitée avec succès les années précédentes, que le groupe s’est mis en « ordre de bataille » autour de José : Thierry Janot, Jérémy Troisgros, Rémy Arbellot, Gilles Charvet, François-Régis Faure et Michel Colinet. Nous les appellerons désormais par leurs prénoms pour faciliter la lecture.

………………………………

Une première réunion s’est déroulée vendredi 16 décembre. Les participants ont alors chacun exprimé leur avis sur la faisabilité du projet et décidé du partage des différentes tâches :

Michel : support moteur, master capot ;

Rémy : master tube de queue dérive ;

Thierry : stab, volets, commandes ;

Gilles : master flotteurs assemblage ;

Jérémy : ailes, assemblage, haubans, clefs ;

José : master coque-fuselage, master winglets.

Nous allons régulièrement proposer aux lecteurs du site, images et informations techniques en fonction de l’avancement du projet.

…………….

21 décembre : voici déjà quelques éléments, pour l’essentiel photographiques, relatifs à la fabrication du « Master » (modèle destiné à la fabrication du moule) de la coque (auteur : José)

1 -Outils de base : quelques « poncettes »
1 – Outils de base : quelques « poncettes »
2 - Ebauche du « master » : couples en "Depron" et en mousse "Oasis" (mousse utilisée en compositions florales)
2 – Ébauche du « master » : couples en « Depron » et en mousse « Oasis » (mousse utilisée en compositions florales)

 

 

 

 

 

 

 

 

3 - … on taille …
3 – … on taille…
4 - …on ponce…
4 – … on ponce…

 

 

 

 

 

 

 

 

5 – Et voilà le résultat…
5 – … et voilà le résultat…

5 – Et voilà le résultat…

6 - Le master est marouflé à l’époxy verre 160 g/m2…
6 – Le master est marouflé à l’époxy-verre 160 g/m2…
7 – … Puis mastiqué au mastic polyester
7 – … puis mastiqué au mastic polyester

 

 

 

 

 

 

8 - Remplissage des côtes, règles alu posées cintrées et maintenues par de la pâte à modeler
8 – Remplissage des côtes, règles alu posées cintrées et maintenues par de la pâte à modeler
9 - Dégagement des règles quand le mastic gélifie
9 – Dégagement des règles quand le mastic gélifie

 

 

 

 

 

 

 

10 - Taillage avant que le mastic durcisse puis le tout sera poncé …
10 – Taillage avant que le mastic durcisse puis le tout sera poncé …

 

 

 

 

 

 

 

 

 


31 décembre : construction de la cabane (José Cotterel)

Plan de configuration de la cabane indispensable pour un biplan
Plan de configuration de la cabane indispensable pour un biplan
Mise en place des gabarits et des nervures et noyau d'emplanture d'ailes
Mise en place des gabarits et des nervures et noyau d’emplanture d’ailes
Collage des couples qui guideront la sculpture du mat principal
Collage des couples qui guideront la sculpture du mat principal
La cabane après démoulage
La cabane après démoulage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

——————–

12 janvier : … et pendant ce temps là Jérémy Troigros met au point l’assemblage des ailes, le haubannage

Les ailes seront en polystyrène expansé coffré en samba (ou autre bois léger) de 0.6 mm d’épaisseur / les haubans et mats seront fonctionnels / les ailes seront démontables par coté et resteront liées par les mats (un support sera prévu pour le transport).

les noyaux d’ailes et de haubans sont découpées au fil chaud sur la machine du club ou sur celle de Jérémy.

Ailes brutes de découpe présentées sur le "master" du fuselage (avec le proto de demi stabilisateur)
Ailes brutes de découpe présentées sur le « master » du fuselage (avec le proto de demi stabilisateur)
Vue d'ensemble avec le master des "winglets" et les essais de haubans
Vue d’ensemble avec le master des « winglets » et les essais de haubans

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des essais sont en cours pour la réalisation des haubans  sur le principe d’un noyau en polystyrène extrudé recouvert de fibre de verre.

Divers grammages et orientations de tissus sont en test pour estimer la résistance et la masse optimums.

Découpe des noyaux : profil Naca 024 / corde 16mm
Découpe des noyaux : profil Naca 024 / corde 16mm
En détail, la dépouille servira à plaquer le tissus de verre
En détail, la dépouille servira à plaquer le tissus de verre

 

 

 

 

 

 

 

Afin de pouvoir travailler sur la voilure avant la sortie du premier fuselage, réalisation d’un support aux mêmes dimensions que le master en cours de réalisation par José

Collage des gabarits sur du CTP
Collage des gabarits sur du CTP
Découpe et calibrage
Découpe et calibrage
Montage de la partie support ailes hautes
Montage de la partie support ailes hautes
Montage terminé
Montage terminé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

——————————–

16 janvier : Préparation du master des windglets (José Cotterel)

Afin de contrôler la symétrie il sera réalisé d’un seul bloc.

Eléments de base, noyau profilé, nervures et tôle alu perforé mise au Galbe, les perforations facilitent l'accrochage du mastic
Eléments de base, noyau profilé, nervures et tôle alu perforé mise au Galbe, les perforations facilitent l’accrochage du mastic
Assemblage à l'époxy
Assemblage à l’époxy
Masticage
Masticage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le master a été poncé et peint afin de visualiser les défauts
Le master a été poncé et peint afin de visualiser les défauts

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

… puis retour au master de fuselage (partie supérieure)

La cabane est habillée avant mise en place
La cabane est habillée avant mise en place
Ebauche : couples en Dépron, mousse Oasis
Ebauche : couples en Dépron, mousse Oasis
Après mise en forme l'ensemble est marouflé époxy - fibre de verre 160 g
Après mise en forme l’ensemble est marouflé époxy – fibre de verre 160 g
Après mise en forme l'ensemble est marouflé époxy - fibre de verre 160 g
Après mise en forme l’ensemble est marouflé époxy – fibre de verre 160 g
Présentation de l'ensemble, collage des deux moitiés
Présentation de l’ensemble, collage des deux moitiés
Des gabarits sont utilisés pour tracer la découpe de la bulle
Des gabarits sont utilisés pour tracer la découpe de la bulle
Découpe au disque à tronçonner et séparation à l'aide d'une lame scie non avoyée
Découpe au disque à tronçonner et séparation à l’aide d’une lame de scie non avoyée
Découpe au disque à tronçonner et séparation à l'aide d'une lame scie non avoyée
Découpe au disque à tronçonner et séparation à l’aide d’une lame de scie non avoyée
Le fuselage et la bulle sont mastiqués et travaillés séparément, la correspondance des formes est vérifiée pendant tout le travail
Le fuselage et la bulle sont mastiqués et travaillés séparément, la correspondance des formes
est vérifiée pendant tout le travail
Astuce pour obtenir un plan de joint parfait : la base de la bulle est mastiquée et replacée dans le fuselage en intercalant un rhodoïd, la même opération sera réalisée sur le fuselage
Astuce pour obtenir un plan de joint parfait : la base de la bulle est mastiquée et replacée dans le fuselage en intercalant un rhodoïd, la même opération sera réalisée sur le fuselage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

——————————————————————

26 janvier : fabrication des différents renforts qui seront intégrés dans l’aile avant coffrage au niveau des mats et des haubans ainsi qu’au niveau de l’emplanture, préparation des ferrures (les prochaines seront découpées laser) par Jérémy Troigros.

Collage des épures des ferrures sur de la tôle d’acier 8/10eme
Collage des épures des ferrures sur de la tôle d’acier 8/10eme
Découpe puis façonnage par paquets
Découpe puis façonnage par paquets
Après perçage, taraudage, et mise en forme. Préparation des renforts : les nervure partielles sont découpées dans du balsa de 2mm. Un renfort en CTP de 1mm vient de chaque coté répartir l'effort entre les 2 coffrages d'aile.
Après perçage, taraudage, et mise en forme. Préparation des renforts : les nervure partielles sont découpées dans du balsa de 2mm. Un renfort en CTP de 1mm vient de chaque coté répartir l’effort entre les 2 coffrages d’aile.
Découpe des âmes en balsa de 2 mm
Découpe des âmes en balsa de 2 mm
Mise en place des renforts en CTP de 1mm
Mise en place des renforts en CTP de 1mm
Assemblage final (collage époxy + visserie M2)
Assemblage final (collage époxy + visserie M2)
Equipement pour l'aile inférieure (nervure emplanture en CTP 15/10 + bande CTP de 10/10 pour boitier de fourreau de clé en tube alu 6x7). On peut voir le support de hauban inférieur qui est composé de 2 ferrures brasées sur un tube laiton de 4x3. Ce montage reprendra les efforts des haubans sur la cellule et maintiendra l'aile en place.
Equipement pour l’aile inférieure (nervure emplanture en CTP 15/10 + bande CTP de 10/10 pour boitier de fourreau de clé en tube alu 6×7). On peut voir le support de hauban inférieur qui est composé de 2 ferrures brasées sur un tube laiton de 4×3. Ce montage reprendra les efforts des haubans sur la cellule et maintiendra l’aile en place.
Equipement aile supérieure. Les noyau sont découpés a la CNC
Equipement aile supérieure. Les noyaux sont découpés a la CNC
En cours de découpe
En cours de découpe
Résultat de la découpe
Résultat de la découpe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’étape suivante sera celle de l’intégration des renforts et la préparation avant coffrage avec notamment la préparation des tissus de verre, la préparation des ailerons et l’implantation des servos et de leurs câblages.


1er février : (José Cotterel)

Réalisation du master de flotteur en LAB
Réalisation du master de flotteur en LAB
Les principaux masters peint par Didier Cervera (CD Design) - Ils vont être lustrés avant la fabrication des moules
Les principaux masters peints par Didier Cervera (CD Design) – Ils vont être lustrés avant la fabrication des moules

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les master sont maintenus par de la Plastilline qui permet de réaliser le plan de joint complexe
Les master sont maintenus par de la Plastilline qui permet de réaliser le plan de joint complexe

 

 

 

 

 

 

Après séchage du démoulant alcool, application du gel coat « spécial moules »
Après séchage du démoulant alcool, application du gel coat « spécial moules »

 

 

 

 

 

 

 

Stratification des demi moules : résine polyester spéciale moules + mat de verre
Stratification des demi moules : résine polyester spéciale moules + mat de verre

 

 

 

 

 

 

 

Les moules après enlèvement de la plastilline - Les masters sont encore en place car la seconde partie du moule sera "stratifiée" contre la première. On observera les tiges destinées à la mise en place d'inserts de fixation.
Les moules après enlèvement de la plastilline – Les masters sont encore en place car la seconde partie du moule sera « stratifiée » contre la première. On observera les tiges destinées à la mise en place d’inserts de fixation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réalisation des moules du fuselage : partie inférieure (fond ce coque). Le plan est réalisé avec une plaque de plastique souple et transparente, ajourée en son centre à la forme en plan de la coque. Les interstices inévitables sont garnis à la plastilline de même que le tableau arrière en contre dépouille.
Réalisation des moules du fuselage : partie inférieure (fond ce coque). Le plan est réalisé avec une plaque de plastique souple et transparente, ajourée en son centre à la forme en plan de la coque. Les interstices inévitables sont garnis à la plastilline de même que le tableau arrière en contre dépouille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mise en place du gel coat
Mise en place du gel coat

 

 

 

 

 

 

 

 

Master : le tube de queue est réalisé à partir d'un mandrin tourné en bois dur, passé au gel coat. La dérive : noyau polystyrène marouflé tissu verre/ Epoxy L'ensemble est soigneusement mastiqué et poncé.
Master : le tube de queue est réalisé à partir d’un mandrin tourné en bois dur, passé au gel coat.
La dérive : noyau polystyrène marouflé tissu verre/ Epoxy
L’ensemble est soigneusement mastiqué et poncé.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les moules de flotteurs et de winglets sont terminés, après application du gel coat et stratification de la seconde coquille, détourage et perçages pour le passage des vis d'assemblage des 2 coquilles.
Les moules de flotteurs et de winglets sont terminés, après application du gel coat et stratification de la seconde coquille, détourage et perçages pour le passage des vis d’assemblage des 2 coquilles.
La partie moule de fond de fuselage a été stratifiée. On prépare la réalisation du demi moule supérieur en deux parties gauche et droite : on voit la cloison plan de joint ébauchée et calée en Altuglass.
La partie moule de fond de fuselage a été stratifiée. On prépare la réalisation du demi moule supérieur en deux parties gauche et droite : on voit la cloison plan de joint ébauchée et calée en Altuglass.
Mise en place de la Plastiline d'étanchéité au niveau de plan de joint. On voit à l'arrière le cylindre mandrin inséré dans le fuselage destiné à mouler une partie tubulaire à l'intérieur du fuselage pour recevoir le tube de queue. On voit aussi la réserve de plastilline pour arrêter le moule au niveau du cockpit, et une équerre en Altuglas pour faire une réservation en vue de la découpe de la zone du moteur.
Mise en place de la Plastiline d’étanchéité au niveau de plan de joint. On voit à l’arrière le cylindre mandrin inséré dans le fuselage destiné à mouler une partie tubulaire à l’intérieur du fuselage pour recevoir le tube de queue.
On voit aussi la réserve de plastilline pour arrêter le moule au niveau du cockpit, et une équerre en Altuglas pour faire une réservation en vue de la découpe de la zone du moteur.
Application du gel coat sur toutes les zones de plans de joint et parties moulantes.
Application du gel coat sur toutes les zones de plans de joint et parties moulantes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11 mars : le master est sorti de son cocon, tout le monde se porte bien !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le master et le moule fermé au second plan.
Winglets et flotteur : à gauche un winglet brut sorti du moule, à droite l’ensemble a été tronçonné et peint – En haut, le flotteur avec ses deux inserts (prises PK) servant à l’assemblage sur l’aile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1er avril 2017 : le premier oiseau est sorti de sa coquille, il se porte bien et pèse 278 grammes

 

 

 

 

 

 

 

 

Avril 2017 (cliquer)

Mai 2017 (cliquer)

… A suivre…

les personnes intéressés par ce modèle peuvent contacter José Cotterel par courriel à l’adresse : jpcotterel@wanadoo.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités