Vol circulaire contrôlé (VCC)

Un modèle d'acrobatie en vol (crédit photo FFAM)

Connaitre Les compétitions VCC prévues en 2015

Lire les résultats obtenus par le MACM lors de la saison 2014 – 2015

Lire les dernières actualités du VCC au MACM

Surfer sur des liens vers des sites originaux et dignes d’intérêt :

– d’abord celui-ci (en langue anglaise) mais très didactique, destiné à ceux qui veulent comprendre le système :

– Ensuite celui-ci pour ceux qui craignent en radiocommande l’omniprésence des murs en Indoor dans un gymnase un peu exigu ou encombré, ou comment virevolter sur 5 mètres de rayon avec qq bouts de Depron judicieusement assemblés : http://www.indoorgeebee.com/ Photos, Videos, kits, accessoires, timers… Le VCC indoor à propulsion électrique est en train de décoller un peu partout…

Un joli biplan pour l'acrobatie "indoor" sur 5 à 6 mètres de rayon d'évolution - poids complet 175 gr !
Un joli biplan pour l’acrobatie « indoor » sur 5 à 6 mètres de rayon d’évolution – poids complet 175 gr !

biplan indoor 2 (2)

– celui-ci enfin vous permettra de visualiser le niveau de travail du pilote au centre en compétition d’acrobatie niveau international : en circulaire on n’est jamais très loin du sol d’où la nécessaire maitrise à acquérir ! :

Avec le vol libre (VL) et le vol radiocommandé (VRC) le vol circulaire et l’un des trois modes permettant de faire évoluer un modèle réduit d’avion.

Historiquement, on attribue généralement à l’ingénieur français Victor Tatin (rien à voir avec la tarte des demoiselles du même nom !) d’avoir fait évoluer vers 1879 le premier un modèle captif (mais non piloté) selon une trajectoire demi-sphérique et autour d’un point fixe central http://www.ctie.monash.edu.au/hargrave/images/tatin_co2model_3_500.jpg .

Plus tard les soldats US embarqués sur les porte-avions engagés dans la guerre du pacifique commencèrent à développer le système, bien adapté à la place disponible dans un hangar ou un pont d’envol de porte-avions. Victor Stanzel (monofil) et d’autres reprirent ensuite dans la vie civile…

Physiquement, le vol circulaire est « captif ». Le modèle réduit évolue donc dans une demi-sphère, relié au pilote central par deux câbles d’acier ou synthétiques entre 5 et 22 mètres de longueur. Le pilote ressent directement le vol de son modèle. Son analyse est alimentée par les vibrations ou variations de la tension des câbles. Le pilote corrige, souvent d’instinct, tout changement de comportement ou toute réaction suspecte de son modèle.

De la précision des mouvements de sa main dépend la qualité du vol :

Au MACM on pratique le vol circulaire « indoor » sur 5 à 7 m de rayon soit pour initier les débutants :

soit pour le vol acrobatique :

.

Quelques modèles de vitesse (photo Guy Ducas) - Copie
Quelques modèles de vitesse électrique sur leur chariot de décollage – En bas à gauche, par comparaison, un modèle à moteur thermique de 40  ans d’âge ! (photo Guy Ducas)

Un petit groupe de passionnés développe aussi au MACM, depuis deux années environ, une recherche en vitesse électrique circulaire.

Le Little white à José Cotterel (photo José Cotterel) - Copie Daniel Janan et son Prototype de vitesse électrique (211 kmh - Crédit photo Guy Ducas) - Copie

A partir d’un règlement international expérimental récent (F2G), il s’agit de parcourir le plus rapidement possible une distance d’un km (9 tours de piste – Rayon 17.69 m) avec un modèle de 600 grammes de poids total maximum et à l’architecture libre

Plan d’un modèle F2G

.

2 modèles d'acrobatie VCC (crédit photo Daniel Janan) - Copie
Deux modèles d’acrobatie VCC au concours international de Saint-Etienne en juin 2012 – Envergure 1 m 50 – moteur Saito 10 cm3 – Conception Gilbert Beringer (crédit photo Daniel Janan)

D’autres catégories existent au niveau national et international (Combat à 2 modèles, acrobatie, course à 3 modèles par équipe, vitesse à moteur thermique,  maquettes…).

Le vol circulaire, plutôt tourné vers la compétition, peut constituer, outre son coût modique, une approche intermédiaire et/ou complémentaire intéressante, en particulier pour des débutants en aéromodélisme.

Publicités